Nos coiffeurs s'engagent dans le Développement Durable ! Le label qui changera votre prochaine visite dans votre salon de coiffure préféré ! | Blog beauté Les Mousquetettes

Nos coiffeurs s'engagent dans le Développement Durable ! Le label qui changera votre prochaine visite dans votre salon de coiffure préféré !

Les français sont à 80% sensibles à un style de vie plus Bio, plus écolo en faisant de plus en plus attention à leur alimentation, aux ingrédients des cosmétiques, à leur consommation d'énergie... Vivre de façon engagée est aujourd'hui un vrai savoir vivre ! Et parce que le développement durable est important dans tous les secteurs, ce jeune label " Développement durable, mon coiffeur s'engage " offre une distinction d'excellence à nos salons de coiffure ! Découvrez l'univers si méritant de ces coiffeurs pour qui chaque client est unique !


Le saviez-vous ? 1 million de personnes franchissent en France les portes d'un salon de coiffure chaque jour ! On compte 60 000 salons répartis sur le territoire national, en gros 2 fois plus que les boulangeries. Le secteur de la coiffure emploi aujourd'hui plus de 150 000 professionnels et plus de 30 000 apprentis, un secteur dynamique et en pleine croissance ! 

Ce métier multifonction de coiffeur a toujours été précurseur dans la prévention en général, que ce soit pour ses salariés, sa clientèle et pour notre planète ! Les Institutions de la Coiffure se sont donc lancées dans une aventure invraisemblable il y a encore 10 ans : la création d'un label réservé uniquement aux salons de coiffure Français, un label pertinent de part leurs nombreux engagements dans le développement durable et un impact positif sur nous les clients !

Développement durable "mon coiffeur s'engage" - Article Les Mousquetettes

Si vous n'êtes pas coiffeur, l'organisme les Institutions de la Coiffure ne vous dira pas forcément grand chose, pourtant cette institution est passionnante mais en quelques lignes c'est :

* Un organisme paritaire, financé par les pouvoirs publics et actuellement dirigé par Monsieur Jacques Minjollet. 


* Cette institution est représentée par des salariés tous coiffeurs bien sur et par des représentants des organismes patronales (entreprises artisanales et franchisées).


* La première mission des Institutions de la Coiffure est la protection socialecomplémentaire retraite, prévoyance santé pour les salariés de la coiffure.


* Mais aussi l'innovation pour leur métier de coiffeur !!


Cette idée de label a émergé au sein des 
Institutions de la Coiffure en 2007, il leur a fallut 2 longues années de travail pour mettre au point ce label avec l'aide d'experts (ergonomistes, architectes, juristes, spécialistes sur les questions environnementales....). La France est une pionnière car c'est le tout premier pays européen à mettre en place un tel label pour le monde de la coiffure ! Et aujourd'hui, plusieurs années après, ce label est décerné à de nombreux salons : 200 labellisés un peu partout en France ! 

Alors oui, 200 sur 60 000 salons ce n'est pas énorme, mais ce label vient du "coeur" de votre coiffeur, c'est avant tout un engagement personnel encore rare aujourd'hui !

Monsieur Minjollet Jacques Développement durable "mon coiffeur s'engage" - Article Les Mousquetettes

Le label repose sur 3 grands pilier très importants : Le social, l'économie et l'écologie.

Avant de parler du label les 
Institutions de la Coiffure avait déjà depuis plusieurs années une politique de prévention sur l'économie et la protection sociale, mais le seul point leur faisant défaut était du point de vue environnementale. Ce sujet a été travaillé et une fois ses 3 points réunis l'idée de mettre en place un label est venue tout naturellement.

Pourquoi ce nom Développement durable "mon coiffeur s'engage" ? Les représentants des Institutions de la Coiffure n'avaient qu'un seul souhait, le nom devait se composer de 3 mots clés 


* Développement durable qui est une forme de développement économique ayant pour objectif de concilier le progrès économique, social et la préservation de l'environnement pour répondre aux besoins du présent sans compromettre les futurs besoins des générations à venir.


* Idée d'engagement car ici les salons de coiffure ne sont jamais contactés par les Institutions de la coiffure pour leur proposer le label. C'est une démarche éco-citoyenne volontaire du directeur du salon et/ou de son équipe, en général un salon qui fait le souhait de s'engager a déjà un pied dans le sens des actions du label.


* Le nom du métier concerné ciblant ainsi les professionnels du secteur. 


Donc tout logiquement et simplement le label s'appel 
Développement durable "mon coiffeur s'engage", une idée lumineusement écolo !


Développement durable "mon coiffeur s'engage" - Article Les Mousquetettes

Mon coiffeur s'engage en détails...

Pour qui ? Seuls les salons de coiffure peuvent en bénéficier, par exemple une coiffeuse à domicile ne peut pas y prétendre. 

Les régions les plus engagées ? Le tout premier salon ayant reçu ce label en 2009 est celui de Coiff Zen, un salon situé à PLOULEC'H dans le 22. Certaines régions sont un peu plus sensibilisées à ce projet comme la Lorraine, le Poitou-Charente, le Rhône-Alpes, le Limousin, la Bretagne, l'Alsace... Mais ce label fait chaque année de nouveaux adhérents !


La charte apporte une solution à chaque problème : Comme tout label, il y a une charte nommée ici le référentiel qui doit être respectée au mieux, elle englobe beaucoup de points mais aucuns ne sont obligatoires. Chaque coiffeur s'engage à les respecter au maximum pour le bien-être de ses salariés, de sa clientèle et pour la santé de notre environnement. La label est accordé pour 3 ans et le salon à tous ce temps pour réussir à atteindre ses objectifs qui sont établis pendant le plan d'action.

La coiffure peut être qualifiée au même niveau q'un sport intense, les coiffeurs sont débout 12 heures par jour, leur corps sont victimes de postures contraignantes (douleur d'épaule, poignets, doigts, jambes lourdes, varices...) et depuis plusieurs années les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont en nette augmentation. GRÂCE À LA CHARTE : Ils doivent utiliser un matériel ergonomique et adapté (fauteuils hydrauliques, bacs à shampoing réglables, sèche-cheveux moins lourds..), ils doivent aussi pratiquer l'ergonomie.


Développement durable "mon coiffeur s'engage" - Article Les Mousquetettes


Nos coiffeurs sont constamment confrontés aux produits toxiques à cause desquels ils développent des allergies cutanées et respiratoires (pour plus d'infos sur la question avec ce lien Ici vous saurez tous sur comment et pourquoi les coiffeurs développent certaines allergies)GRÂCE À LA CHARTE : Le marché actuel des produits engagés (bio ou naturels) sont en augmentation mais l’évolution n’est pas encore assez développée pour pouvoir offrir des gammes ultras complètes aux professionnels de la coiffure et à la clientèle. Des efforts sont fait par les fournisseurs pour répondre au mieux et au plus vite à cette demande croissante.

Les salons sont de plus en plus vigilants pour se munir et offrir à leurs clients des produits plus respectueux de la santé et de l’environnement, malheureusement dans les salons labellisés on peut trouver les mêmes produits que dans un salon standard, l'offre des fournisseurs étant limitée. À noter que le label Développement durable "mon coiffeur s'engage" demande aux salons d’utiliser au maximum les produits les moins agressifs possibles. Il existe tout même des produits naturels et 100% végétales comme les colorations végétales, les balayages à l'argile, les shampoings sans sulfates, silicones et paraben... Autre petit point sur les produits : les laques aérosols sont interdites car elles polluent l’air ambiant du salon.

Et bien entendu la charte demande aussi au coiffeur d'avoir une hygiène irréprochable au niveau des locaux, du matériel et du personnel.

Développement durable "mon coiffeur s'engage" - Article Les Mousquetettes

Vous allez me dire que ce label est bien beau pour le coiffeur, mais pour vous (et nous) clients ça vous apporte quoi ??

Dans un salon  en tant que client nous subissons souvent une pollution auditive causée par les bruits des sèches-cheveux et de la musique trop forte. Mais AVEC LA CHARTE : Les coiffeurs doivent se servir de sèche-cheveux le moins bruyant possible et éviter de mettre un fond sonore trop fort, pour le bonheur de nos oreilles ^^

La pollution de l'air existe aussi, elle est causée par les odeurs de certains produits (colorations, lissage brésilien, permanentes...) mais aussi par les aérosols qu'émettent les laques ce qui peut entraîner pour les professionnels de la coiffure et la clientèle des crises asthmatiques gravesAVEC LA CHARTE : Le salon doit avec un circuit d'air pour s'aérer au mieux ou même installer des filtres à air. Les laques sont interdites dans la charte sauf si elles ne contiennent aucun aérosol comme indiqué précédemment.

La charte conseil aussi de peindre les murs du salon avec des peintures naturelles sans odeur. Si vous souhaitez avoir plus de détails sur les critères demandés pour la rénovation d'un salon de coiffure c'est par Ici. 

Le label pense aux personnes à mobilité réduite : Les salons doivent avoir un accès facile pour les personnes accompagnées d'un fauteuil roulant. Si il y a une marche à l'entrée de celui-ci, elle ne doit pas excéder 8 cm pour être aux normes de la législation. Pour l'utilisation des WC cela dépendra de la configuration du salon car s'il est trop petit, il sera difficile de prévoir un WC réservé et adapté aux personnes à mobilité réduite. À noter que malheureusement, certains équipements, d'outils de travail pour le coiffeur ne sont pas encore adaptés, par exemple un fauteuil avec accoudoirs qui se relèvent pour faciliter le passage fauteuil roulant et fauteuil shampoing, les fournisseurs ont encore quelques efforts à faire pour que tout le matériel soit adaptable.

Et pour l'environnement, cette charte apporte quoi de particulier ? Plusieurs paramètres peuvent créer sur le long terme d'énormes problèmes environnementaux, les bons gestes sont souvent très simples à réaliser.

Développement durable "mon coiffeur s'engage" - Article Les Mousquetettes

Le gaspillage des énergies tel que l'eau et l'électricité est un point essentiel dans la charte, qui stipule pour les consommations d'eau : L'ajout de mousseur sur tous les points d'eau, indispensables pour réduire la consommation de façon assez spectaculaire (environ 70% de consommation en moins sur un année)Penser ne pas laisser couler l'eau sans raison ou encore au moment de faire tourner une machine à laver s'assurer qu'elle est correctement remplie, un peu comme ce qu'on fait nous à la maison pour ne pas gaspiller cette ressource essentielle qu'est l'eau !

Pour les consommations d'électricité : Un salon qui s'engage à faire attention à ses consommations d’énergie les voit diminuer nettement (environ 45% par an), grâce à de petits conseils très utiles comme l'équipement en ampoules à LED, que la vitrine ne reste pas allumée toute la nuit, elle doit être munie d'un programmateur. Le salon doit aussi s'équiper d'appareil moins énergivores (machine à laver et sèche-linge A+++), penser à fermer les portes et les fenêtres quand le chauffage fonctionne et à entretenir sa chaudière une fois par an....

Une mauvaise élimination des déchets produit une pollution supplémentaire dont la terre aimerait se passer, les coiffeurs doivent pratiquer le tri sélectif avec un bac par niveau de toxicité : un bac contenant les cheveux, un bac pour les déchets non toxiques (emballages, cartons, flacons vides...) et un bac pour les déchets toxiques (tube de coloration ouverts et non terminés...). La charte conseil aussi l'utilisation de lessives et produits ménagers Bio, d'adapter les bons dosages pour chaque produit à chaque type de client... Des petits conseils qui peuvent sembler anodin mais qui mis bout à bout et fait par tout le monde surtout peuvent nous être plus que favorable dans le futur ! 

Quelles sont les démarches pour être labellisé ?
Le label se passe en plusieurs étapes progressives et fondamentales.

Première étape : C'est tout simplement la prise de conscience en tant que directeur que d'améliorer sa méthode de travail est possible et peut-être reconnue du grand public par un label. Cette étape est le premier pas vers un engagement avec la demande d'un dossier de candidature auprès des Institution de la coiffure.

Deuxième étape : Avec un passage crucial et obligatoire, le gérant du salon scanne au complet son propre salon pour relever tous les points négatifs à améliorer et les inscrire sur le référentiel qui est formulé de 80 questions tout de même. C'est le moment où les professionnels de la coiffure se rendent aussi compte de l'impact que leur activité sur la santé et l'environnement par rapport à leur propre salon et l'ensemble du métier.

Troisième étape : Un audit est réalisé par un expert Ecocert qui travail avec les Institutions de la coiffure, cette personne pointilleuse se rend au salon à la demande du label et va expertiser de nombreux points pendant plusieurs heures. Il vérifie la qualité des réponses données dans le référentiel et l'adaptation du salon et en fonction du résultat il accord une, deux ou trois étoiles, dans le même style que les hôtels ^^ (on vous en parle juste après)

Quatrième étape : Un plan d'action et sa mise en oeuvre est faite, dans ce dernier, le gérant en charge du salon répertorie les objectifs qu'il doit réaliser pour se rapprocher au plus près de la charte pendant la labellisation. Il a 3 années pour réussir à les atteindre. 

Cinquième étape : Le dossier de candidature rempli par le salon passe devant une commission d'attribution au sein des Institutions de la coiffure pour l'acceptation du label. 

Dernière étape : La labellisation, un signe d’excellence enfin atteint pour 3 années.

Notre histoire d'étoiles...


Développement durable "mon coiffeur s'engage" - Article Les Mousquetettes

Le label se décline en 3 niveaux représentés par des étoiles, elles sont attribuées par l'auditeur Ecocert après son audit de l'étape 3 selon les performances du salon et des progrès qu'il lui reste à faire. Mais attention un salon qui a obtenu les 3 étoiles ne veut pas dire qui n'a plus d'objectifs à résoudre car ce label est toujours en évolution. Les étoiles sont acquises pour les 3 années de labellisation, elles peuvent augmenter au moment du renouvellement de celui-ci. 

Mais ce label est-il gratuit pour le salon ? Les salons de coiffure doivent contribuer financièrement pour obtenir le certificat “Développement durable, mon coiffeur s’engage". Ils doivent payer une adhésion au cabinet de certification qui est 480 euros pour les 3 années. 

Les salons sont-ils contrôlés ? Les Institutions de la Coiffure font appel à la responsabilité de chacun pour tenir au mieux la charte du label, il n’y a donc aucun contrôle prévu ou surprise pendant les 3 ans de labellisation. Au moment de la demande du renouvellement, un audit est à nouveau réalisé sur le salon, ce qui sert en gros de nouveau contrôle

À la fin des 3 années de labellisation, que se passe t'il ? Les salons doivent rendre d'une certaine façon des comptes sur leurs objectif, ils doivent démontrer leur engagement par leurs actions. Si le salon a rempli avec succès tous les objectifs au cours des 3 années, il doit en trouver de nouveaux !! Car le label fait toujours des progrès et améliore certaines de ses conditions, les salons sont donc tenus à se renseigner sur ce qui existe de nouveaux sur le matériel, les produits, les normes.... 

Qui accompagne les Institutions de la Coiffure dans cette aventure ? Plusieurs partenariats dans différents secteurs, soit pour aider à mettre en place ce label ou pour développer une communication de qualité. 

Les Institutions de la Coiffure n'apporte aucunes aides financières aux salons de coiffure qui ont le projet de se labelliser mais par contre le Conseil Régional de certaine région et l’assurance maladie apportent une aide précieuse aux salons pour s'équiper de matériel ergonomique souvent hors de prix.

Aujourd'hui, la qualité et l’efficacité de ce label est reconnu de tous même des pouvoirs publics et certains Conseils Régionaux comme la Lorraine ou le Rhône-Alpes… peuvent sous certaines conditions apporter une aide financière partielle au projet de labellisation. Si un salon ne fait pas partie d’une région où le Conseil Régional participe aux frais ou si elle a été refusée par celui-ci, le salon peut aussi faire la demande au Ministère de l’Écologie.

Développement durable "mon coiffeur s'engage" - Article Les Mousquetettes


Depuis  5 ans les Institutions de la Coiffure et ses partenaires se battent pour faire reculer les TMS (troubles musculo-squelettiques)Cette campagne prend une place importante dans le projet du label, pour cela l'assurance maladie a mis en place depuis le 30 septembre 2013 l'aide PRECISEO pour encourager les salons à s'équiper de matériel ergonomique. 

Ce matériel doit être reconnu par le cahier de charge de l’assurance maladie et pour cela les professionnels de la coiffure doivent choisir le matériel sur une liste proposée sur le site mon coiffeur s’engage. Cette aide n'est pas valable pour les salons de plus de 50 salariés (apprentis compris). Preciseo rembourse 50% du total de la facture qui ne doit pas dépasser 5000 euros, elle est renouvelable 1 fois tous les 4 ans. 

Après tous ces détails, comment reconnaître un salon labellisé d'un autre en un clin d’œil grâce à une communication sur mesure ! 

La meilleure communication pour ce label est le bouche à oreille. Mais bien d'autres moyens sont mis en oeuvre pour faire découvrir le label auprès des professionnels de la coiffure et du grand publique. Un salon qui reçoit le label est très vite médiatisé, il reçoit la presse et la télévision locale, les retombées sont donc toujours positives et importantes.

Un salon une fois labellisé obtient gratuitement un kit complet pour optimiser la connaissant auprès de tous du label, plusieurs outils sont mis à la disposition afin que le gérant et ses salariés puissent informer la clientèle.

* Un vitrophanie est à coller sur la vitrine pour rassurer les clients qui sont sensibles aux problèmes de l'écologie et aux problèmes de santé public. Le vitrophanie affiche l'engagement que le salon appris pour l'ensemble évoqués dans la charte.

* Plusieurs dépliants sont mis à la disposition de la clientèle. Le label est simplement et clairement expliqué. 

* Une affiche géante à positionner dans la vitrine et une autre à mettre au sein du salon.

* Un triomphé qui vous retrouvez à l'accueil du salon, il est accompagné de la charte.

Développement durable "mon coiffeur s'engage" - Article Les Mousquetettes

Et les futurs coiffeurs dans les centres de formations de la coiffure ? Des conférences commencent à être organisées au sein des écoles pour toucher et sensibiliser les futurs coiffeurs et coiffeuses au label mais surtout au développement durable.

Si vous souhaitez avoir encore plus de détails sur ce label remarquable, nous vous invitons à visiter son site webVous pouvez également sur ce site naviguer directement sur une carte française pour trouver très rapidement les salons labellisés près de chez vous, cet outil est très pratique est disponible ici ;)
Cet engagement responsable est un beau moyen de réagir avec pertinence pour les générations futurs, ces salons ont une longueur d'avance dans plusieurs domaines ! Ceux qui sont labellisés peuvent être fiers d'eux, de tous leurs efforts et de l'image valorisante que leur travail apporte à leur salon et à leur engagement. 

Ce label apporte tellement à tous, les salariés s'épanouissent au travail, les arrêts de travail sont moins fréquents et la charte prend soin de leur santé. Les clients retrouvent des salons à l'ambiance zen, reposante et agréable car ils sont pris en charge par des professionnels qui on l'amour du métier et tout cela sans payer les prestations plus cher que chez un autre coiffure non labellisé ! Les coiffeurs s'engagent par envie de futur et non pour un aspect pécuniaire, bien sur ce label attire plus de clients intrigués, la clientèle augmente certes mais l'engagement pour le développement durable reste le même !


Voici notre expérience dans le premier salon de coiffure labellisé de Nancy : Salon Belair

Et vous, que pensez-vous d'un label Développement durable"mon coiffeur s'engage" chez votre coiffeur préféré ?

Chez +Les Mousquetettes on aime vous faire plaisir, tentez votre chance à nos nombreux CONCOURS du moment !
Partager sur Google Plus

Les blogueuses beauté des Mousquetettes !

Jehanne, passionnée d'écriture et de l'univers des cosmétiques, vous partage depuis plusieurs années découvertes et coups de coeur sur ce blog beauté pas comme les autres...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire